Archives 2014

Notre époque « humaniste» athée qui expulse Jésus-Christ et son Église

LES BASES DE CE BLOGUE ONT ÉTÉ JETÉES LE JEUDI 4 SEPTEMBRE 2014


Note préliminaire. Cet article ne vise personne en particulier. Il est le fruit de plusieurs années d’études, de lectures et de réflexions personnelles, conclusion de toute une vie.


Notre époque humaniste, réaction de l’époque patriotique et aux dogmes catholiques incompris, se retourne vers une sorte de déni du mal existant en soi et en ce monde, mal auquel il ne faut pas s'arrêter par crainte de le renforcer. Le New Age se tourne vers l'amour de soi, tout en insistant sur la purification de l'ego qui exige plusieurs réincarnations pour y arriver.

La réincarnation, tout comme la résurrection, permet d'expliquer et de donner un sens à la mort. La réincarnation permet, de réincarnations en réincarnations, d'améliorer le soi et de mettre tout le genre humain sur le chemin de la paix. L’humanisme oublie Dieu. Sauf la croyance que chacun et chacune est une parcelle de la divinité. Cette croyance comble la personne en évoluant vers l'assimilation à cette divinité en soi, en vue de la fusion finale avec l’énergie universelle ou cosmique. C’est du panthéisme.

Est-ce suffisant pour expliquer le mal en soi, débouchant sur la mort et le mal dans le monde, de générations en générations, débouchant sur le meurtre, la guerre?

Les dogmes catholiques ne rendent-ils pas mieux compte de la réalité humaine, vécue depuis l'apparition de l'homme, depuis la nuit des temps? Il vaut la peine que l'on s'intéresse à cette question, car il y va de notre destin éternel. Peut-on se permettre de risquer, en se laissant entrainer dans le courant de pensée actuel, notre vie éternelle?


Lire la suite de Notre époque « humaniste» athée qui expulse Jésus-Christ et son Église

L'enfer, raison du rejet du Christ, de son Évangile, de son Église

Voici une histoire vécue qui illustre la raison du rejet du Christ, de son évangile, de son Église.

Dans une salle d'attente bondée de monde, une femme inconnue, d'âge moyen, est venue s'asseoir près de moi. D'emblée, elle me parla de religion. Quel souffle l'a ainsi poussée vers moi? Elle me dit tout de go que les religions se valaient toutes du fait que toutes parlent de l'amour des autres. Elle ajouta, en me tapant sur l'épaule, qu'il était impossible que Dieu, tout Amour, envoie des gens en enfer. Je lui répondis qu'au nom du Dieu-Amour, elle rejetait avec raison l'idée de percevoir Dieu comme un être sadique.

Lire la suite de L'enfer, raison du rejet du Christ, de son Évangile, de son Église

L’EXISTENCE DE DIEU, UNE CERTITUDE

Question posée par Claudine Richard, de France

« Comment se fait-il que, lorsqu’une personne souffre de problèmes psy, elle se rapproche de la religion ou que, même si elle n’est pas croyante, elle se prenne pour dieu ? »

Réponse

La philosophie affirme que la religion (qui signifie « relier » : relier au divin, au surnaturel, à la communauté spirituelle) est naturelle à l’homme. Dieu n’est pas une croyance, mais une CERTITUDE dérivée de la simple observation, d’un acte de raison. Tout homme fait ce raisonnement, à moins d’être affligé d’une déficience mentale grave.

Lire la suite de L’EXISTENCE DE DIEU, UNE CERTITUDE