Dieu la Mère

Appuis au sujet traité en 1963 à la p. 26 du livre « Dieu est Chair »


Dieu la Mère : Dieu le Père ou Dieu le Saint-Esprit ?


Dieu la Mère, Dieu le Saint-Esprit

"Le règne de Lucifer, dont il est parlé symboliquement dans plusieurs livres sacrés - l’Apocalypse notamment - est très proche. C’est ensuite (en réalité, il s’agit de l’apogée luciférienne) que se manifestera le Saint-Esprit qui est DIEU-la-Mère, annoncé dans les Écritures comme le Christ glorieux.

"On comprendra pourquoi alors cette manifestation fut annoncée comme celle du Christ glorieux, car la véritable nature du Saint-Esprit qui est l’Éternel Féminin ne devait pas être révélée. C’est un des aspects de ce Grand Secret des Sanctuaires, transmis aux fraternités initiatiques ; secret sur lequel, seulement aujourd’hui, il est permis de faire la lumière. Car le règne du Fils touche à sa fin, et le troisième règne annoncé par tous les mystiques et tous les voyants prévus par Joachim de Flore dans l’Évangile Éternel, va lui succéder. C’est à cette période que correspondra le Pontificat de Saint-Jean celui qui régît secrètement depuis Melki-Tsedek, l’Église intérieure ou l’Église du Saint-Esprit à laquelle il est fait allusion dans un grand nombre d’écrits mystiques et occultes, notamment dans les Lettres du Chevalier d’Eskarthausen et dans les oeuvres de Vintras.

"Sous le nom d’Antéchrist, sont désignés collectivement les initiés chargés de préparer le monde à cet événement. Et, en passant, nous ne croyons pas inutile de faire remarquer que ce terme d’Antéchrist ne signifie nullement anti-Christ, comme le crurent longtemps plusieurs commentateurs. L’Église elle-même commence à s’ouvrir à ces vérités. Plusieurs prêtres cultivés, voire même des évêques et des cardinaux sont initiés, et prennent au sein des loges d’illuminés, leurs mots d’ordre. Nous en avons la preuve dans l’effort actuel tenté par les modernistes pour faire réviser et annuler les décisions de Pie X. Peu à peu, l’Église abandonne son intransigeance tutélaire, le roc de l’infaillibilité pontificale s’ébranle sérieusement et le dogme catholique s’accommode des conceptions nouvelles de la vie moderne qui sont proprement des conquêtes lucifériennes. La récente condamnation du nationalisme intégral français est d’ailleurs un fait, d’ordre politique il est vrai, mais qui n’en constitue pas moins une preuve formelle de ce que nous avançons ici. Peu à peu, les Papes se rendront compte de l’inutilité d’une résistance à un état de choses qui les dépasse singulièrement.

Ils s’inclineront de force, sinon de gré, et le Pontificat de Saint-Pierre, issu du sacerdoce selon l’ordre d’Aaron, devra laisser la direction spirituelle du monde au Pontificat de Saint-Jean, issu du Sacerdoce éternel selon l’ordre de Melki-Tsedek.

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t4804-un-prophete-luciferien#26007

La théologie de Joachim de Flore (vers 1130-1202, moine cistercien et théologien catholique) n'a pas été condamnée directement par l'Église. http://books.google.ca/books?id=Kz6CC5Eng7YC&pg=PA335&lpg=PA335&dq=1255+Condamnation+de+Joachim+de+Flore &source=bl&ots=KCgNBBxxnU&sig=ZPKSxI4K57BYx6IgAiX6ADdtX48&hl=fr&sa=X&ei =qM4uUf7nJ5C00QGkuYGYDw&ved=0CGwQ6AEwCA#v=onepage&q=1255%20Condamnation %20de%20Joachim%20de%20Flore&f=false



Dieu la Mère, Dieu le Père

Jean-Paul II : « Gloire au PÈRE, à la MÈRE, au FILS et au SAINT-ESPRIT. Comme c’était au Commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen. »

En ce qui concerne la Divinité de Marie, le Pape Albino Luciani Jean-Paul I, au cours de l'Angélus, au mois de septembre, a aussi déclaré publiquement que: 
«Dieu est Père et Mère» photo d'un triangle
(…)
Il est Père, plus encore il est Mère. Il ne nous veut aucun mal, il nous veut que du bien, à tous. Les enfants, s’ils sont malades, ils ont un titre en plus pour être aimés par la maman. Et nous aussi, si par hasard nous sommes malades de méchanceté, éloignés du chemin, nous avons un titre en plus pour être aimés par le seigneur. Avec ces sentiments, je vous invite à prier avec le pape pour chacun de nous, pour le Moyen-Orient, pour l'Iran, pour le monde entier".
(…)
En ce qui concerne la Divinité de Marie, le Pape Jean-Paul II, durant l'Angélus, au mois de septembre, a confirmé de connaître et approuver «la révélation» donnée à Conchiglia à Lorette, là où il y a la sainte maison de l'Annonciation, disant l'Angélus pour la première fois en italien au lieu du latin, de sorte que tous comprennent, il a dit: «Gloire au Père… à la Mère… au Fils... et au Saint-Esprit » 
exactement les mêmes paroles que la Sainte Trinité a données à Conchiglia le 04 mars 2002 à 02h00. L'événement a été documenté par la RAI télévision du Vatican. Marie est la partie féminine de Dieu. Le pape a reconnu la gloire de Marie devant le monde entier.
(…)
En ce qui concerne la Divinité de Marie, le pape Joseph Ratzinger, Benoît XVI, dans son livre «Jesus von Nazareth - Von der Taufe im Jordan bis zur Verklarung », 2007, Libreria Editrice Vaticana, Città del Vaticano - RCS Libri, Milan, écrit : 
Dieu n’est-il pas aussi Mère? 
La comparaison de l'amour de Dieu avec l'amour d'une mère existe: 
«Comme une mère qui console son enfant, je vous consolerai» (Isaïe 66,13). 
De façon particulièrement touchante, le mystère de l'amour maternel de Dieu est apparu dans la parole hébraïque rahamim, qui à l'origine signifie «sein maternel», mais après devient le terme pour indique le con-patire (souffrir avec) de Dieu avec l'homme, pour la miséricorde de Dieu. Le sein maternel est l'expression la plus concrète de l’enchevêtrement intime de deux vies et de l'attention à la créature faible et dépendante, qui en chair et en âme, est entièrement protégée par le sein de la mère».
(...)
Note: Quant à la bénédiction, on se réfère à la révélation donnée à Conchiglia à propos du Signe de la Croix le 25 mars 2001 à 14h30 - Jésus, solennité de l'annonciation à la très Sainte Marie. En référence à la révélation du 25 décembre 2002 à 05h00, Jésus, à propos du Signe de la Croix, dit que lui-même respecte la liturgie de l'Église. 
En ce qui concerne le Signe de la Croix dans la révélation donnée à Conchiglia: tout cela est destiné aux temps nouveaux. En attendant le prononcé de la Sainte Église catholique, on peut ajouter la très Sainte Marie dans le Signe de la Croix dans le silence de son propre cœur ou quand on prie en privé dans la famille.

http://www.conchiglia.us/france/fr_papa/fr_gloria_alla_madre.htm



Homélie de l'abbé Raymond Gravel le dimanche 27 février 2011 : Un Dieu Père et Mère ! http://www.lesreflexionsderaymondgravel.org/H_2011_02_27_Ordinaire_8A_Un_Dieu_Pere_et_Mere.pdf

Les commentaires sont fermés.