L’ÉVANGILE PROPOSÉ À TOUS

Méditation du 8 janvier 2017 : l’Épiphanie

Aujourd’hui, c’est l’Évangile, la bonne nouvelle annoncée à toutes les nations, l’Épiphanie. Évangile annoncé particulièrement aux gouvernements de ce monde. Le gouvernement local n’accueille pas cette bonne nouvelle. Croyant en la naissance d’un compétiteur, il va même jusqu’à mentir vis-à-vis des autres nations appelées païennes par rapport au peuple choyé de Dieu à qui la naissance d’un chef lui a été annoncée d’avance, chef qui sera leur plus grand leader. Hérode le Grand, faisant semblant de vouloir l’accréditer, fomente en son for intérieur le projet de le faire assassiner. Mensonge et meurtre vont ensemble.

Pour cela, il tenta d’utiliser à ses fins les autres nations du globe en leur demandant des informations sur le Roi des rois qu’ils allaient reconnaître par leurs offrandes de cadeaux qui n’étaient point des tentatives de corruption, mais la reconnaissance implicite d’un Roi dont le Royaume n’était pas de ce monde. Ce que n’a pas compris Hérode.

Pourtant les Rois Mages étaient les scientifiques de l’époque, des astrologues sortis en ligne droite du New Age contemporain. Des astrologues qui croyaient en la bonne étoile sous laquelle naissaient les grands personnages. Leur ésotérisme a guidé leur démarche religieuse en suivant un phénomène naturel dans le ciel.

Est-ce que les religions du New Age qui envahissent aujourd’hui l’Occident ne font pas la barbe à tous les incroyants qui sont maintenant légion dans ce même Occident? Sous prétexte de laïcité, de neutralité leur ouvrant la porte? Qui a une piste de réponse? Ne sommes-nous pas obligés de se poser la question? En tenant compte du fait que le Roi des Rois a dit : « Mon Royaume n’est pas de ce monde. » Mais celui du Ciel, commencé ici-bas, comme le levain dans la pâte.

Évangile de Jésus Christ selon Mt 2, 1-12

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. »

Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Sur ces paroles du roi, ils partirent.

Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant. Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Les commentaires sont fermés.