a-propos-gnose-sexuelle-jean-paul-ii

À propos de la gnose sexuelle de Jean-Paul II

Élaboration autour d'un EXTRAIT du commentaire du 23 février 2010 de MICHEL MOTTET dans Les "Scandaleuses Béatitudes" de l'Église moderne, La Question.

Source : taper "scandaleuses béatitudes" sur un moteur de recherche.

L'EXTRAIT


« Quant à l’ÉGLISE, la véritable Église, elle a toujours enseigné que la faute originelle, comme déjà dit, se transmettait par la génération charnelle - puisque Ève et Adam ont décidé de se reproduire comme des bêtes, raison pour laquelle, lorsque Dieu les a chassés du paradis terrestre, Il les a revêtus de peau de bêtes. Et elle a toujours enseigné que le MARIAGE est un CONTRAT et que c’est dans ce contrat – donc du domaine spirituel – que réside le SACREMENT. »

MES RÉFLEXIONS SUR CE COMMENTAIRE

Dans l’état d’amitié avec Dieu, il est dit d’Adam et Ève : "tous deux étaient nus, l'homme et sa femme, et ils n'avaient pas honte l'un de l'autre." (Gn 2, 25). Étant amis de Dieu, tous deux vivaient une sexualité harmonieuse, des rapports homme-femme harmonieux. Probablement en plein contrôle de leur fécondité généreuse, appelée à donner beaucoup de fruits. Sur le mode de reproduction des arbres donnant beaucoup de fruits. Les arbres portent visiblement leurs fruits, en quantité innombrable, à la différence des mammifères dont les petits sont en nombre réduit et naissent détachés de leurs parents.

Lire la suite de À propos de la gnose sexuelle de Jean-Paul II