le-pere-prend-la-parole

LE PÈRE PREND LA PAROLE

Méditation


Le 3 janvier, Jean le Batiste prend la parole pour dire qu’il reconnaît en Jésus le Fils de Dieu. Le 8 janvier, toutes les nations le reconnaissent : c’est la visite des Rois Mages venus l’adorer, lui rendre hommage. Aujourd’hui, c’est le témoignage suprême, le Père de Jésus qui, par son Esprit, vient nous dire que Jésus est son fils, qu’Il L’aime à la folie, qu’Il est son plus grand bonheur et sa plus grande joie.

Auparavant, Jean a bien vu que Jésus, selon la Chair, n’avait pas besoin d’être baptisé. Mais sur la réponse de Jésus de le laisser faire pour que tous deux accomplissent ce qui est juste, à savoir qu’il est tout a fait dans l’ordre des choses que le Père prenne la parole à propos de Celui que l’Esprit, sous la forme d’une colombe, vient de déclarer Fils de Dieu.

Le Père des cieux venu nous dire tout son amour envers son Fils et tout le bonheur qu’Il lui procure, nous demande de faire la même chose, d’aimer son Fils au-dessus de tout, de retrouver en Lui tout notre bonheur. Lui, le Chemin, la Vérité, la Vie de notre retour vers Notre Père, de notre retour à la maison, même si on a passé notre vie au loin, loin de Lui. Se mettre sur le chemin du retour est la seule condition.

Cela doit être vécu à chaque démarche vers le prêtre dans le Sacrement du Pardon. On est pardonné sans autre condition que notre démarche de retour. Le Père du prodigue ne demande rien d’autre à son fils qui a dépensé tout son héritage loin de toute considération envers ce même père prodigue, prodigue du plus grand amour. Amour de Charité.


Texte de l'Évangile (Mt 3, 13-17)

Alors Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l'en empêcher et disait: «C'est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c'est toi qui viens à moi!». Mais Jésus lui répondit: «Pour le moment, laisse-moi faire; c'est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste». Alors Jean le laisse faire. Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l'eau; voici que les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé; en lui j'ai mis tout mon amour».