sens-genealogie-jesus

SENS DE LA GÉNÉALOGIE DE JÉSUS

L'ÉVANGILE AU QUOTIDIEN

« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68

Vendredi 06 janvier 2017

Férie du temps de Noël (6 janv.)

Saint(s) du jour : St André Corsini, évêque (1302-1373), Ste Raphaëlle-Marie Porras Ayllon, fondatrice (1850-1925)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici

Saint Irénée de Lyon : « Fils d'Adam »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc ‪3,23-38.‬‬

Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli, 
fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph, 
fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï, 
fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda, 
fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, 
fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er, 
fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi, 
fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim, 
fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David, 
fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone, 
fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda, 
fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor, 
fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala, 
fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek, 
fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam, 
fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Commentaire du jour :

Saint Irénée de Lyon (v. 130-v. 208), évêque, théologien et martyr

Contre les hérésies, livre III, 22,3 ; 23,1 (trad. SC 211, p. 439s rev.)

« Fils d'Adam »

Luc présente une généalogie allant de la naissance de notre Seigneur à Adam et comportant soixante-douze générations ; il rattache de la sorte la fin au commencement et donne à entendre que le Seigneur est celui qui a récapitulé en lui-même toutes les nations dispersées à partir d'Adam, toutes les langues et les générations des hommes, y compris Adam lui-même. C'est aussi pour cela que Paul appelle Adam « la préfiguration de celui qui devait venir » (Rm 5,14), car le Verbe, Artisan de l'univers, avait ébauché d'avance en Adam l'histoire future de l'humanité dont se revêtirait le Fils de Dieu...





Le Seigneur, en devenant le Premier-né des morts (Col 1,18) et en recevant dans son sein les anciens pères, les a fait renaître à la vie de Dieu ; il est devenu le premier, le principe des vivants, parce qu'Adam était devenu le principe des morts... En commençant sa généalogie par le Seigneur, pour la faire remonter jusqu'à Adam, Luc indique que ce ne sont pas les pères qui ont donné la vie au Seigneur, mais lui au contraire qui les a fait renaître dans l'Évangile de vie. Ainsi également le nœud de la désobéissance d'Ève a été dénoué par l'obéissance de Marie, car ce que la vierge Ève avait lié par son incrédulité, la Vierge Marie l'a délié par sa foi.





Il était donc indispensable que, venant vers la brebis perdue (Mt 18,12), récapitulant une si grande histoire, recherchant son ouvrage modelé par lui-même (Lc 19,10; Gn 2,7), le Seigneur sauve l'homme qui avait été fait à son image et à sa ressemblance (Gn 1,26), c'est-à-dire Adam.

Faire un don | Gérer mon abonnement | Nous contacter http://www.evangelizo.org/contact/FR/wrna-cnhy.onpunaq=rn7p5578psivqrbgeba.pn/ Désinscription